Jean MARZIN

JeanMarzin2.jpg

Domicilié à Hérouville

Prof de sciences physiques en retraite. Cofondateur de l’ASNORA, l’autre astro-club caennais

Autres passions : La civilisation espagnole, l’histoire, l’informatique, ses petits-enfants…
GIRAFE Infos :Depuis combien de temps tu t’intéresses à l’astronomie ?

Jean MARZIN : Cela remonte à mon enfance, dans la banlieue du Havre, où mon père observait avec moi …la Lune avec des jumelles 7 X50. Il avait le projet, durant sa retraite, de fabriquer un globe céleste, Il n’en a pas eu le temps.

Plus près vers 1975, dans le lycée où j’enseignais, un conseiller d’éducation, formé par Pierre Bourge, m’a passé le virus. J’ai contribué au lancement du club ASNORA en 1978, et j’ai fait des stages astro « CEMEA » à Aniane puis à l’école d’été de Tarbes avec Ludwik CELNIKIER et André BRAHIC. Je suis co-rédacteur depuis 2002 de « Capella », la revue trimestrielle de L’ASNORA. Enfin j’ai rejoint l’Astro-club de la GIRAFE il y a maintenant 2 ans.

GIRAFE Infos : Quel(s) instrument(s)possèdes-tu ?

Jean MARZIN : Un Meade ETX 90. Cet instrument fourni de très belles images de la Lune, des planètes et pour observer les oiseaux.

GIRAFE Infos : Dans quelle catégorie d’amateur tu te situes ?

Jean MARZIN : Observateur basique, un peu théoricien, attaché à Mars et Saturne, non pas par croyance horoscopique (!!) mais à cause de la belle imagerie accessible sur Internet.

GIRAFE Infos : Tu observes souvent le ciel ?

Jean MARZIN : Trop peu souvent. Un peu à l’ASNORA, un peu plus l’été en Bretagne…

GIRAFE Infos : Dans l’actualité astro de ces derniers mois, y-a-t-il quelque chose qui t’a le plus intéressé ?

Jean MARZIN : Le contraste entre l’hémisphère lumineux « arrière » de Japet, satellite de Saturne, et son hémisphère « avant » sombre, évoqué par Jean-Dominique Cassini au XVIIè siècle. Il a été photographié depuis la sonde « CASSINI » et les planétologues ont commencé à l’expliquer.

GIRAFE Infos : Tes projets astro pour l’avenir ?

Jean MARZIN : Participer à l’Année Mondiale de l’Astronomie 2009 (AMA 09) avec le club ASNORA.

Continuer d’utiliser les logiciels STELLARIUM et CELESTIA, qui sont de bons outils de vulgarisation auprès du public, pour lequel je fais de l’initiation à l’astronomie, que ce soit en milieu scolaire ou à l’Université Inter Age d’Ifs et d’Hérouville.

Merci à Jean d’avoir bien voulu répondre à ces quelques questions.

Retour à la liste des portraits

 

 

Partager: