Le club continue ses activités, mais doit s’adapter

Mis en avant

Malgré l’épidémie de Coronavirus, le club continue ses activités, mais a dû s’adapter. Malheureusement, compte tenu de la situation sanitaire, il nous est difficile d’organiser des ateliers et formations pratiques. Ceux-ci seront donc remis à plus tard.

Néanmoins les soirées d’observation restent possibles, mais seront pour le moment réservées aux seuls membres et en appliquant les mesures appropriées (distanciation sociale, port du masque, etc.).

Mise à jour du 22/10: malheureusement tant que le couvre feu sera en vigueur nous seront également contraints de limiter les horaires des soirées d’observation qui devront se terminer avant 20h.

C/2020 F3 (NEOWISE), UNE COMÈTE VISIBLE À L’ŒIL NU

Photo de Jeanne B réalisée le 6 juillet 2020

Cette comète réconforte les astronomes après les déceptions provoquées par les deux dernières comètes, C/2019 Y4 (Atlas) et C/2017 T2 (Panstarrs), qui se seraient fragmentées à l’approche du Soleil. En effet, cette nouvelle comète découverte pour la première fois le 27 Mars 2020 par le télescope spatial NEOWISE, brille fort et elle est visible depuis l’hémisphère Nord. Elle a déjà franchi le périhélie (le point le plus proche du Soleil sur son orbite) donc on peut espérer qu’elle reste intacte et bien brillante. Elle se rapproche de la Terre, et bien qu’elle s’éloigne désormais du Soleil, nous pourrons probablement l’observer durant tout l’été 2020.

Pour l’admirer, il faut regarder en direction du Nord-Est, vers un horizon bien dégagé car elle est assez basse. Vous la verrez sans problème avec des jumelles sous la constellation du Cocher, entre une et deux heures avant le lever du Soleil, donc environ entre 4h et 5h le matin ces jours-ci. Ensuite, à partir de mi-juillet, comme elle se déplace rapidement vers le Nord, elle sera visible en début de nuit, sous la Grande Ourse, et elle continuera à se déplacer chaque nuit vers l’Ouest.

Pour la photographier, une fois que vous l’aurez repérée, fixez votre appareil photo sur un trépied, utilisez un zoom ou un téléobjectif, essayez de cadrer un peu de paysage, c’est plus joli. Quelques secondes de pose suffiront et éviteront de faire filer les étoiles.

Je ne peux que vous inciter à admirer sans attendre cette comète, c’est un évènement à l’œil nu. Aux jumelles, elle est splendide, on distingue très bien son noyau et sa queue.


Cette carte montre la position du noyau de la comète C/2020 F3 (NEOWISE) chaque jour à 0 h TU, soit 2 h du matin heure légale d’été en France métropolitaine. Le blog de Guillaume Cannat.

Pour en savoir plus, consultez l’excellent site de Guillaume Cannat : https://www.lemonde.fr/blog/autourduciel/2020/07/06/une-tres-belle-comete-est-visible-a-laube/

Pas de nuit des étoiles cette année pour la GIRAFE

Compte tenu de la situation actuelle, l’astroclub de la GIRAFE n’organisera pas de nuit des étoiles cette année. Même dans l’hypothèse où l’évènement serait maintenu au niveau national, les probables obligations et restrictions seront trop difficiles à faire appliquer pour notre petite structure. Nous ne pouvons pas prendre le risque vis à vis du public et des membres du club. Ce n’est que partie remise, et nous espérons avoir très bientôt de  nouveau l’occasion de présenter les merveilles du ciel au public.

Les activités du club vont peu à peu revenir à la normale, mais seront pour le moment réservées aux seuls membres et en appliquant les mesures appropriées (distanciation sociale, etc.).

 

Tutoriel : photographier l’ISS avec un téléobjectif ou un instrument astronomique

Qui n’a pas un jour rêvé d’être astronaute et de pouvoir un jour goûter aux joies de l’apesanteur. C’est ce qu’a fait Thomas Pesquet en 2017 en rejoignant l’ISS pour une mission de 6 mois pendant laquelle il nous a fait partager son expérience extraordinaire de l’intérieur. A notre modeste échelle de terrien, il est possible d’attraper un tout petit bout de ce rêve en photographiant la station avec un équipement assez simple lors de son passage devant la lune ou le soleil. C’est l’objet de ce tuto transit.

Tutoriel Montage photo en chapelet

Voici quelques conseils avec des images de notre astronome préféré de San Francisco originaire du Bocage Virois.

Nicolas L. est un amoureux de la lune. Il aime faire des photos de paysages urbains avec le lever ou coucher de lune. Lors des périodes proches de la pleine lune ou de la nouvelle lune (petit croissant), il note les angles de levers (ou coucher) de l’astre pour trouver le meilleur endroit pour une belle photo.

Il est spécialiste des montages en chapelet des éclipses et des transits de l’ISS.

Le 7 mai, il a pu depuis son domicile photographier le passage de l’ISS devant la lune.

Retrouvez son Tutoriel chapelet dans la rubrique tutoriel astrophoto.
Pour notre plus grand plaisir, il prépare un prochain tutoriel qui s’intitulera « photographier l’ISS avec un téléobjectif ou un instrument astronomique ».