Bien débuter en astronomie

L’été est souvent propice à la contemplation du ciel étoilé ainsi qu’au questionnement sur cet univers qui nous entoure. De plus lors de la saison estivale, l’astronomie est médiatisée par l’événement incontournable qu’est « La nuit des étoiles », ou bien une éclipse de Lune, Mars en opposition, le passage d’une comète ou tout autre événement céleste spectaculaire. Alors certaines personnes se décident à franchir le pas et à s’intéresser à la science des astres que l’on nomme l’astronomie et non l’astrologie.
La fin de l’année avec ses festivités et ses nombreux cadeaux est alors propice pour certains au passage à la pratique avec l’acquisition d’un premier instrument d’observation. Mais attention, si participer à une soirée d’observations comme simple observateur est plutôt facile, la pratique de l’astronomie en tant qu’amateur n’est pas si évidente et demande une certaine attention afin d’éviter le découragement et l’abandon de cette discipline pourtant fort intéressante. Alors avant d’acheter ou de se faire offrir un télescope, il est conseillé de se lancer par étape afin de progresser à son rythme et de s’émerveiller à chaque nouvelle découverte. Pour lire la suite, cliquer sur le lien : Débuter en astronomie

Jumelage avec Rose City Astronomers – RCA club sister

À l’heure où les yeux du monde entier sont rivés sur l’Amérique, notre club est heureux de développer de nouveaux liens d’amitié avec le club d’astronomie de Portland en Oregon.

L’Astroclub de la GIRAFE organise les RAC « Rencontres Astronomiques du Calvados » depuis de nombreuses années pour favoriser les échanges entre passionnés d’astronomie.

Notre club est, depuis sa création, basé sur des valeurs humanistes de partage. En effet, nous sommes ouverts aux échanges entre membres et clubs. Nous avons des échanges privilégiés avec quelques clubs français. Mais l’amitié n’a pas de frontière, surtout quand il s’agit de partager une même passion.

Grâce à des liens qui se sont tissés à l’occasion de l’éclipse de soleil du 21 août 2017, entre Dawn de Rose City Astronomers en Oregon (USA) et Suzelle, puis avec Patricia et Bill lors de leur voyage en France en novembre 2019, il a été décidé de formaliser un partenariat durable entre Rose City Astronomers et l’Astroclub de la GIRAFE.

Rose City Astronomers (RCA) a attribué à l’Astroclub de la GIRAFE le titre de « Club Sister » : Il s’agit d’une reconnaissance d’une relation qui s’est déjà développée entre deux ou plusieurs personnes de différents clubs qui ont formé une véritable amitié et souhaitent étendre cette amitié à leurs clubs respectifs. RCA entretient également depuis de nombreuses années une relation amicale avec un club d’astronomie d’Amérique du Sud situé à Mendoza, en Argentine.

Pour sceller l’accord, un membre de chaque club devient membre de l’autre club et a accès à tous les privilèges de membre. Rose City Astronomer nous offre un accès à leur forum, le magazine, la mise à disposition d’un télescope si jamais nous avions la chance de les visiter en Oregon et à leurs conférences en direct en visioconférence, etc. L’Astroclub de la GIRAFE en fera autant en retour.

Une équipe de membres peut aider à faciliter la relation en partageant des nouvelles, des photos, mais au moins une personne est inscrite comme membre de l’autre club. Suzelle a été désignée pour faire le lien entre les deux clubs mais il serait judicieux qu’elle puisse être aidée par d’autres membres intéressés pour développer les liens d’amitié entre nos clubs.

Dawn, Patricia et Bill sont maintenant destinataires des messages de la liste de diffusion du club et pourront suivre la vie de notre club avec la lettre mensuelle, les partages de photos et actualités sur nos différents ateliers qui reprendront dès que la crise sanitaire le permettra.

En retour, n’importe qui de notre club peut envoyer des informations de France à Dawn qui les partagera (avec crédit) sur leurs réseaux sociaux RCA, cela ne pourra que fructifier les échanges. Aux États-Unis, ils ne reçoivent pas souvent de nouvelles de l’ESA, mais essentiellement de la NASA et Space-X. Peut-être que le nouveau partenariat signé cette semaine entre la NASA et l’Europe pour revenir sur la Lune sera l’occasion d’enrichir nos liens.

Les images du ciel avec un décor français sont bien accueillies sur le site Facebook de RCA. Grâce à ce partenariat, vous aurez aussi l’occasion de découvrir les talents de leurs astrophotographes.

Pour vous donner envie de contribuer à cette nouvelle aventure, je vous invite à visiter leurs sites :

https://www.rosecityastronomers.net/

https://www.facebook.com/rosecityastronomers/

Un grand merci à Suzelle pour son implication dans ce beau projet de jumelage et pour son aide précieuse afin de pouvoir le mener à bien.

Enfin pour ceux qui comme moi ont oublié leurs cours d’anglais, les traducteurs automatiques que l’on trouve sur Internet sont d’une efficacité redoutable et font tomber les barrières de la langue de Shakespeare…

Bon dimanche et prenez soins de vous, de vos proches et des autres.

 

As the eyes of the whole world are on America, our club is happy to develop new friendships with the Portland Astronomy Club in Oregon. I invite you to discover the activities of this dynamic club on the West Coast of the United States by consulting their website and their Facebook.

 

BIEN CHOISIR SON TÉLESCOPE POUR OBSERVER

Le choix important proposé par les différents revendeurs de matériel astro peut rendre le choix difficile pour un débutant ou une débutante et mieux vaut ne pas se tromper d’instrument pour qu’il ou elle profite pleinement à observer les beautés du ciel étoilé. Quant à ceux qui pratiquent déjà et qui souhaitent acquérir un instrument plus puissant ou plus pratique à utiliser, les conseils des observateurs de la GIRAFE peuvent être d’une grande utilité. Et à la GIRAFE nous ne conseillons que ce que nous utilisons, donc du matériel testé et approuvé.

Aujourd’hui le prix du matériel d’astronomie est devenu très abordable, voire même trop, permettant ainsi à de simples curieux d’acquérir un télescope sans avoir aucune notion d’astronomie, sans savoir se repérer un minimum dans le ciel et sans s’être renseigné auprès d’amateurs confirmés. Avec au final un achat « coup de tête » d’un instrument douteux voir difficilement utilisable, qui servira au mieux deux ou trois fois sur la Lune et qui finira dans le grenier ou sur « Leboncoin ». Alors pour éviter un achat inutile, mieux vaut acquérir un instrument qui donne l’envie d’observer souvent et de progresser. Suffisamment puissant pour bien voir les principaux objets planétaires et du ciel profond, ainsi que stable et facile à utiliser, afin de pouvoir le garder longtemps avant de songer à le remplacer par un instrument plus puissant.

Un télescope capable de satisfaire la curiosité d’un débutant, d’un initié ou d’un expert, cela existe à un prix très abordable: c’est le télescope de Dobson. Pour ceux qui ne sont pas convaincus, d’autres types de télescopes existent, mais à puissance égale, leur prix est beaucoup plus élevé et leur utilisation plus complexe.

Pour un enfant de 6 à 12 ans, un petit Dobson de table de 76 mm à 114 mm est très bien à condition que le miroir primaire soit parabolique et non sphérique à partir de 100 mm de diamètre d’ouverture. Cette spécificité est inscrite dans le descriptif de l’instrument, sinon l’instrument donnera une image catastrophique des planètes. Pour un adolescent de 12 à 16 ans, un Dobson de 114 à 150 mm permet de découvrir encore plus en détails les planètes et les objets du ciel profond.

À partir de 16 ans un Dobson de 200 mm est un excellent investissement pour de nombreuses années. Il permet une excellente vision des principales planètes du système solaire, mais c’est surtout la vision des amas globulaires qui devient époustouflante. Ces objets du ciel profond sont de l’avis de nombreux observateurs les plus beaux à observer dans nos instruments d’amateurs. Ils ressemblent alors à ce que l’on voit en photo, c’est à dire une myriade d’étoiles bien distinctes. Alors que dans un télescope de 150 mm d’ouverture, ces mêmes objets paraissent comme une sphère granuleuse mal définie avec juste quelques étoiles bien nettes en périphérie. La différence de vision pour les amas globulaires est bien nette entre un télescope de 150 et 200 mm, et la différence de prix d’environ 100 € entre ces deux diamètres est largement justifiée si le budget astro le permet. De plus si les amas globulaires sont le plus nombreux à observer au printemps, il y en a de visibles tout au long de l’année, et certains d’entre eux sont faciles à pointer même par un débutant…

Cliquez ci-après pour lire l’article pour vous aider à choisir entre les différents types de télescopes de 200mm disponibles dans le commerce (Dobson ou sur monture équatoriale, etc.) et les accessoires conseillés: T200

L’amas d’Hercule M 13 tel qu’il apparaît à l’oculaire d’un télescope à partir de 200 mm d’ouverture. Photo Nicolas Desmoulins

 

Vendredi 23 et samedi 24 août 2019 : Soirées astro à Banneville sur Ajon

À la fin du mois d’août la nuit ne tarde plus à tomber en soirée, et après plusieurs animations pour le grand public durant les deux mois d’été, vient l’envie pressante de refaire une soirée astro pour les girafons. Des prévisions météo plutôt favorables pour cette fin de semaine ont conduite à un appel pour connaître les motivations et disponibilités de chacun.

Certains étaient disponibles que le vendredi, d’autres que le samedi et d’autres disponibles les deux soirs. Alors pour contenter le maximum de personnes, les invitations sont lancées pour le vendredi et pour le samedi. Si les prévisions météo des derniers moments laissaient présager un meilleur ciel nocturne pour le vendredi et de gros doutes pour le samedi, dans la réalité ce fut plutôt l’inverse. Belle soirée le vendredi mais ciel « crasseux » dès la tombée de la nuit avec de la rosée. Quant au samedi, soirée assez nuageuse et début de nuit bien dégagée et sans rosée jusqu’à la fin des observations vers 2 H 00 du matin, un lever de décroissant de Lune accompagnant le rangement du matériel.

Comme quoi il ne faut pas toujours de fier aux prévisions météo et ne pas hésiter à se déplacer sur le site… Avec 8 instruments déployés le vendredi et 12 le samedi, ce fut un beau week-end d’observations de fin de saison estival avec Jupiter et Saturne comme attractions planétaires, le ciel de l’été et du début d’automne et ses magnifiques objets du ciel profond ont été observés dans les gros Dobson présents.

Compte-rendu de la soirée astro à Cléville avec Val Es Dune du vendredi 9 août 2019

Pour la seconde année consécutive, l’office de tourisme « Val Es Dune » a sollicité la GIRAFE pour une soirée astro estivale. Cette année c’est sur les jardins publiques de la mairie de Cléville, entre Argences et Troarn, que notre astroclub avait déployé ses instruments d’observation, aménagé des panneaux d’exposition thématiques sous le préau, ainsi qu’un vidéoprojecteur et écran pour un quiz astro. Malgré une météo très capricieuse, près d’une soixantaine de personnes dont une vingtaine d’enfants avaient répondu au rendez-vous. Le quiz a commencé un peu après 21 heures et par chance une fenêtre météo a permis à tous d’apprécier et d’observer un magnifique ciel étoilé dès la nuit tombée vers 22 H 30. La Lune était à l’honneur puisque nous fêtions l’anniversaire des 50 ans du premier pas de l’homme sur la lune. Les cratères et les mers à la surface de notre satellite ont été longuement admirés. Sa phase lunaire était au neuvième jour et le pourcentage de sa surface visible de 72%. Il a également été possible aux curieux d’un soir d’admirer Jupiter et ses quatre satellites, mais aussi la planète aux anneaux Saturne. Les deux planètes se situaient près de l’horizon terrestre. Les constellations visibles en été ainsi que leurs principales étoiles ont été montrées à l’aide d’un rayon vert et divers explications ont été données pour mieux comprendre et connaître la voûte céleste. Des objets du ciel profond comme des amas d’étoiles et des nébuleuses ont aussi été montrés à l’oculaire des télescopes à un public captivé et impressionné. La soirée s’est terminée vers minuit lorsque les nuages ont surgi soudainement, mettant fin à cette belle soirée d’observations.

ATELIER POUR LES DEBUTANTS

La GIRAFE propose un atelier pour les débutants ouvert à tous et à toutes afin de les aider dans la pratique de leur passion céleste. Le thème de cet atelier est « Les bases de l’astronomie et de mécanique céleste pour mieux comprendre l’observation astronomique, mais aussi le vocabulaire ainsi que diverses notions importantes ». Il s’adresse aussi aux initiés qui souhaitent réviser leurs bases en astronomie…

Au programme, rappel de la naissance de notre univers, du Soleil et du système solaire. Les débuts de l’astronomie, rotation et révolution de la Terre autour du Soleil. Les différents crépuscules, les saisons, éclipses, conjonctions, oppositions et autres occultations. Sans oublier le ciel profond et les différents systèmes de coordonnées…

Cet atelier aura lieu le samedi 15 juin 2019 de 14 H 00 à 17/18 H 00 à l’annexe de la MJC TANDEM, rue du Cheminet à CAEN LA MALADRERIE. Sur réservation sur le site de la GIRAFE, rubrique « Contact », gratuit pour les adhérents de la GIRAFE et 10 € pour les non adhérents.

Inscription à l’adresse suivante en précisant le ou les ateliers auxquels vous souhaitez participer : astroclublagirafe@gmail.com

Pensez à apporter une tasse ou un mug pour une pause bien méritée…