CR balade cadrans solaires autour de Caen – 11/06/2022

« 5 motos, 2 scooters et 3 voitures; nous voilà tous réunis à Saint-Contest pour le départ de cette balade découverte des cadrans solaires autour de Caen. Comme la région caennaise recèle beaucoup de cadrans avec une grande étendue, leur découverte a été répartie sur deux balades, et celle de ce samedi est la première et concerne principalement ceux situés au Nord de la région. Le temps est idéal pour la moto: ensoleillé mais pas trop chaud, parfaites conditions aussi pour que Tituan et Loïs fassent leurs premiers tours de roue sur la place passager de la moto de Pascal.

Le premier cadran couvre toute la face sud du clocher de l’église de Saint-Contest. Les lignes et inscriptions sont effacées et il est difficile à lire mais il n’en demeure pas moins imposant. Premier réflexe: on vérifie tous qu’il indique bien la bonne heure: 12h au soleil, 14h à notre montre.

On prend la direction de Villons les Buisson où un autre beau cadran nous attend. On a l’impression qu’il a été re-dessiné pas dessus un ancien cadran. Pascal en profite pour faire un petit rappel sur l’équation du temps, un peu de Newton et de Kepler. Il nous explique aussi que l’inclinaison du style est fonction de la latitude et nous montre la direction de l’étoile polaire.

À Mathieu, ce sont 2 cadrans qui nous attendent: le premier est déroutant car il a 2 styles!? Le premier style indique bien l’heure solaire mais alors a quoi peu bien servir le second style; spéculations vont bon train. J’ai regardé sur le site de Michel Lalos, mais il n’y a pas plus d’explication. Le mystère reste entier. Le second cadran rue du Puits est plus classique déclinant Sud-Ouest.

Nous reprenons nos motos, scooters et voitures direction Plumetot : le cadran se trouve dans un médaillon, plutôt original avec une devise en latin qui attire notre attention. Finalement on se met d’accord c’est écrit « A Salis Ortu » qui signifie « Du lever du Soleil» (merci Google).

On repart vers Périers-sur-le-Dan, petites ruelles où les locaux sont méfiants; mais qui sont ces bikers !? le cadran se trouve sur la façade d’un ancien tabac.

À Saint Aubin d’Arquenay, petite déception me concernant: le cadran semble avoir été déplacé. Il est juste sous la gouttière du toit, à l’ombre. On ne s’attarde pas trop et on remonte sur nos 2 roues direction le château de Bénouville.

Là Gérard fait jouer ses relations et on nous ouvre les portes du château. Merci Gégé. Le parc du château est magnifique. Un cadran « double face » : une face déclinant de l’après-midi et une autre déclinant du matin avec la devise « ultima Latet », qui signifie « La dernière est cachée ». On profite du parc pour une pause bien méritée : boissons et gâteaux. Nicolas sort une lunette solaire pour une observation du soleil, des protubérances sont bien visibles sur le pourtour.

J’en profite pour vous donner 2 liens : https://sdo.gsfc.nasa.gov/ et https://www.spaceweatherlive.com/fr.html si voulez suivre l’activité solaire en temps réel et connaître les pics d’activité de notre astre.

Enfin la balade prend fin avec 3 derniers cadrans : un à Hérouvillette, sur l’église, lui aussi double face, un autre à Escoville sur la façade d’un bâtisse. il n’est pas déclinant, bizarre. Serions nous orientés plein sud? On a tous vérifié avec une boussole! Eh bien oui bingo plein sud! Et enfin Cagny avec un magnifique cadran sur l’église et une équation du temps. Retour au parking pour se dire au revoir. Des badauds curieux et la Harley de Gégé qui a la cote.

Merci Pascal pour avoir organisé cette balade. J’ai hâte de découvrir le second volet .

Christophe BUZZACARO

Lien de téléchargement des photos de Gérard : https://we.tl/t-2cBNeYjiop

Les photos de Nicolas sont accessibles ici: https://photos.app.goo.gl/oZXycS7gFStftzHJ8

Balade cadrans solaires

Après plusieurs reports en raison d’une météo peu favorable, nous avons enfin pu faire cette belle balade au Nord-Ouest de Caen. La région est riche en cadrans solaires très différents les uns des autres. Pascal, qui éprouve un grand intérêt pour les cadrans solaires, s’est inspiré du site de Michel Lalos pour nous concocter un circuit, avec de jolies routes agréables à arpenter à moto. Car, oui, Pascal est aussi un motard passionné, il était donc heureux d’associer ses trois passions : l’astronomie, les cadrans solaires et la moto, pendant un après-midi. Nous étions 13 participants formant un convoi de 5 motos, un scooter, de 125 à 1800 cm³, et une voiture.

La cadran du bien nommé bistrot « Le Cadran Solaire »

C’était, pour ma part, une première. Mais j’aime les expériences nouvelles, alors monter comme passagère sur la moto de Pascal, c’était l’assurance d’une découverte de ce mode de déplacement avec une sécurité maximale.

La balade a débuté à Bretteville l’Orgueilleuse, où deux très beaux cadrans solaires ornent la route principale. Dont l’un situé juste à côté d’un bistrot nommé Le Cadran Solaire. Coïncidence ?

Puis direction Secqueville en Bessin, où un petit cadran au fond d’une ruelle s’est laissé apercevoir. Il fallait habiter la commune pour connaître son existence. C’était heureusement le cas de Pascal qui a grandi ici.À l’église de Coulomb, nous avons vu un tout petit cadran solaire, discret et dont les chiffres sont partiellement effacés. Un insecte dans une oreille plus tard (cette histoire s’est heureusement bien terminée) (pas pour l’insecte), nous repartons pour Lantheuil.

Le cadran de Lantheuil

À Lantheuil, nous avons admiré un très beau cadran solaire, original car un grand mur lui cache le soleil l’après-midi, il n’y a donc les chiffres que de 07h à 14h, pas besoin de la suite !

Séance d’observation du Soleil (entre deux nuages)

À l’église de Pierrepont, un cadran solaire avec une forme originale est sculpté sur la façade Sud de l’église. Ici, dans le cimetière sur un agréable espace de verdure, Pascal a installé sa lunette astronomique munie du prisme de Herschel afin de faire un peu d’observation solaire. Entre deux nuages, nous avons pu observer le disque solaire et un joli groupe de taches près de son pôle Sud.

Un peu de route avant la prochaine étape, sur les beaux chemins entre Thue et Mue, vallonnés, ombragés, et de belles lignes droites et courbes, ce qui a permis à Pascal de nous faire plaisir avec des accélérations dignes d’un décollage de Thomas Pesquet dans sa Falcon 9. Nous avons même réussi à semer le petit groupe. J’avoue que c’était assez grisant, même si je me suis sentie quand même vulnérable sur la moto. Il manque un truc… Peut-être des portières et une carrosserie ?

Ensuite, direction l’église de Meuvaines, où un petit cadran solaire est discrètement visible à l’extrémité de la façade Sud, tout en haut du pilier du porche.

le cadran du château de Saint Gabriel Brécy

Nous avons ensuite longé la mer vers Arromanches et ses falaises, puis nous nous sommes dirigés vers Saint Gabriel Brécy, où Pascal a lié connaissance avec le concierge du château, qui nous a gentiment autorisé à rentrer dans la cour. Car ce magnifique et imposant cadran solaire en haut du gigantesque porche est invisible de la route.

un des cadrans du château de Creully

Enfin, à Creully, nous avons observé les deux cadrans solaires sur la façade du château, proches l’un de l’autre mais dans des orientations différentes. Il y avait un mariage dans la cour du château de Creully, nous avons hésité à nous inviter pour le vin d’honneur, car nous n’avons pas trouvé de café ouvert pour fêter la fin de la balade…

Les éclaircies de l’après-midi nous ont permis de voir ces cadrans solaires « en fonctionnement », c’est tout de même plus intéressant de voir l’ombre du gnomon sur le cadran. Nous avons pu constater qu’ils étaient tous à l’heure, à condition de rajouter à l’heure solaire deux heures en été, et une heure en hiver.

Pascal a dans sa besace d’autres cadrans solaires à nous faire découvrir, il va donc organiser une prochaine fois un nouveau circuit, je vous invite à vous joindre à nous ! En moto, scooter ou co-voiturage !

Pour ceux tentés par cette balade, voici la fiche du parcours: Balade autour Creully

(photos Nicolas D)