Jacques WALLIANG

JacquesWALLIANG.jpg

Originaire de Franche-Comté, il est né à 1km des usines Peugeot en 1955.
Marié, 1 enfant de 25 ans (Didier).

Il habite actuellement à Cormelles le Royal et travaille dans le secteur automobile.

Ses loisirs sont la marche, l’astronomie et l’astrophotographie.

GIRAFE Infos: Depuis combien de temps tu t’intéresses à l’astronomie ?

Jacques WALLIANG : Bien difficile pour moi de répondre à cette question, je me rappelle que tout jeune je regardais le ciel et dans la campagne il y a 40 ans et je repérais déjà le nord grâce à l’étoile polaire. De même, mon intérêt pour la conquête spatiale date de ma jeunesse, je n’ai pas manqué le premier pas sur la lune en direct sur le petit écran. Mais l’astronomie, c’est vaste, on va dire l’observation débute vraiment en 1996 à la communion de Didier et l’achat du Newton 114/900, voilà l’instigateur !

Pendant 3 ans, avec Didier, nous allons, avec quelques livres et accessoires supplémentaires observer le système solaire et quelques objets du ciel profond. En début 1999, j’investis dans le Schmidt Cassegrain de 203 mm sur monture EQ lxd55 et une motorisation double axe pour l’éclipse totale de soleil, celui-ci me sert toujours pour les séances d’observations et pour l’astrophotographie.

C’est en fin 2001, à l’occasion d’une réunion de bureau du club d’Astronomie de Breuillet, dont Didier est depuis peu le Web master, c’est ce jour-là que tout va changer.
Invité à y participer, je ressortirai de cette réunion comme animateur du secteur observations et des éphémérides. Pour moi c’est vraiment ce jour-là le départ de l’astronomie avec un grand A.

A raison d’une conférence et d’un atelier par mois, je vais élargir mes connaissances sur des sujets très variés, je participerai aussi à toutes les manifestations du club jusqu’en août 2004, où pour des raisons professionnelles je rejoins la Normandie. Tout en restant membre du club de Breuillet avec le lequel nous animerons, la ou les semaines des Etoiles depuis 2004 (voir site : http://astrobreuillet.free.fr/), je ferai aussi partie du club des amis de LUDIVER pendant 3 trois ans.

Fin 2008, je rejoins le club de l’ASNORA et en avril 2009 celui de la Girafe à l’occasion de l’exposition photos à la MJC TANDEM, suite à un article paru dans Ciel & Espace et plusieurs autres manifestations (merci Pascal).

GIRAFE Infos : Quel(s) instrument(s) possèdes-tu ?

Jacques WALLIANG : Oui, je possède plusieurs instruments, comme tu peux le voir sur la photo j’ai toujours le bon Schmidt Cassegrain de 203 mm sur lequel je monte en // une lunette de 60 mm pour faire de la photo grand champs le tout est supporté par un monture EQ6 GOTO, en plus pour les jours de météo incertaine ou pour des observations diurnes, j’ai un (NEXTAR 4) optique Maksutov de 102mm sur monture informatisée et de nombreux accessoires, mécaniques, optiques, photos et informatiques.

GIRAFE Infos : Dans quelle catégorie d’amateur tu te situes ?

Jacques WALLIANG : En astronomie il y a beaucoup de secteurs différents donc déjà par mes études je suis très limité dans tous les domaines.
Nul en physique, guère mieux en math, seule l’observation ne pouvait me faire sortir du lot, c’est peut-être pour cela que l’astrophotographie m’a intéressée, mais là aussi il faut faire avec les lacunes optiques et informatiques.
Donc je vais répondre, amateur averti et sans prétention.

GIRAFE Infos : Tu observes souvent le ciel ?

Jacques WALLIANG : Beaucoup trop peu à mon goût, mais lorsque l’on travaille, il n’y a que les week-ends de beau temps et les vacances pour pratiquer. De plus, depuis janvier 2008 j’ai commencé l’astrophotographie, les séances d’observations sont plus rares et plus courtes.

Reste les observations grand public du genre rencontres de Normandie, nuits des étoiles ou autres, où là je me fais plaisir en observant avec tout ce public venu nous rendre visite.

GIRAFE Infos : Tu possèdes une expérience en photographie numérique, quels conseils donnes-tu à un débutant ?

Jacques WALLIANG : Depuis des années, je suis intéressé par la photo des astres, en fin 2003 avec Didier, nous ferons nos premières acquisitions avec une webcam Philips et un ordinateur prêtés par le club de Breuillet, puis en 2005, j’achète mon ordinateur et une webcam couleur modifiée pour faire du ciel profond, le résultat n’est pas à la hauteur de mon espérance.

Mais la volonté de voir ces objets du ciel profond en couleurs n’est possible que par la photo. Après de nombreuses recherches, la solution et la décision verront le jour en janvier 2008.

La version lunette FS 60 en // sur SC 203 montés sur l’EQ6 s’avère très stable, le Canon 350D sur la lunette, par une soirée froide et bien dégagée, les premières poses donnent tout de suite des résultats, et à Cormelles dans la pollution lumineuse !
Il reste les images à traiter le lendemain. Muni du hors série « photographier le ciel de Ciel & Espace », quelques conseils informatiques de Didier, il va me falloir 6 heures pour obtenir une image de la nébuleuse d‘Orion à ma convenance.

C’est le début d’une bonne centaine de prises de vues pendant un an et demi, vous pouvez en retrouver une petite cinquantaine sur le site de la Girafe, http://astroclubdelagirafe.fr/articles.php?lng=fr&pg=116, ainsi que les cinq premières avec la CCD. Le plus rigolo, c’est qu’au mois d’août en passant à la photo CCD pour obtenir une image à mon avis présentable, il m’aura fallu deux jours.
Les conseils pour un débutant c’est de bien choisir sur matériel en fonction de son projet, surtout pour la monture, elle est souvent sous-estimée et le poids des accessoires dépasse souvent sa capacité de charge.

Surtout ne pas hésiter de glaner des renseignements vers ces amateurs qui font un peu peur avec tout leur matériel. Le reste n’est qu’une histoire de patience (c’est en forgeant que l’on devient forgeron).

GIRAFE Infos : Dans l’actualité astro de ces derniers mois, y a t il quelque chose qui t’a le plus intéressé ?

Jacques WALLIANG : Une des grandes surprises est la longévité croissante des sondes et des satellites envoyés dans l’espace, de même les informations transmises sont en amélioration constante et ceci est vrai pour le matériel au sol.
Tout ceci contribue à des avancées significatives sur notre compréhension de l’univers et dans la recherche de la vie extraterrestre. Les missions que je suis avec un intérêt particulier ne sont pas récentes, en premier ce sont les informations de la mission Cassini-Huygens, puis les résultats des deux robots américains Spirit et Opportunity.

GIRAFE Infos : Tes projets astro pour l’avenir ?

Jacques WALLIANG : Des projets en astronomie, on en a toujours plein la tête. Ceux-ci étaient liés à l’astrophotographie, le premier réalisé au printemps, l’autoguidage de la monture pour réaliser des poses plus longues, le second, grâce à une opportunité a eu lieu dans la foulée avec l’achat d’un nouvel APN 350D Baader.

Un projet de construction d’un petit observatoire dans ma région natale qui devait durer environ 3 ans, qui lui a avorté suite au refus du permis de construire, mais celui-ci reste d’actualité. Petite déception, rapidement compensée par le projet suivant, l’achat d’une caméra CCD et de ses accessoires. D’autres projets tels qu’un séjour aux Canaries et au Pic du Midi ainsi que le développement d’un site Web restent toujours au programme.

Merci à Jacques d’avoir bien voulu répondre à ces quelques questions. Retrouvez ses superbes photos sur son site web.

Retour à la liste des portraits

Partager: