Amas de Coma

Cet amas ouvert devait être connu depuis la plus haute antiquité car il est bien visible à l’œil nu, et pourtant il n’a jamais été répertorié ou référencé dans les différents catalogues d’objets célestes comme celui de Messier ou NGC.
C’est l’astronome Anglais Philibert-Jacques Melotte (1880-1961) qui le premier en 1915 découvrit sa véritable nature et lui attribuât le numéro 111 de son catalogue qui ne répertorie que les amas ouverts. Avec une dimension de 3° X 4°, il ressemble plus à une région du ciel riche en étoiles, c’est sûrement pour cette raison que sa nature n’a été que tardivement découverte et qu’il n’intéresse que peu d’astronomes amateurs. Il a aussi la particularité d’être situé juste à coté du pôle galactique céleste, à l’ouest plus précisément. Distant de 260 années lumières, il est âgé de 500 millions d’années et contient environ 80 étoiles.

Observation :

amasDeComa

amasDeComa – photo Claude CHAUMONT, Téléobjectif 200 mm à F/D 2.8 sur film Fuji chrome 400 – pose 12 mn – Appareil photo monté en parallèle sur un C 8.

Visible dans le ciel du printemps, une dizaine d’étoiles qui le composent peuvent observées à l’œil nu selon l’acuité visuel de l’observateur et la noirceur du ciel. Tout comme pour tous les objets très étendus, une simple paire de jumelles est sûrement l’instrument idéal pour l’observer dans son entier et permet d’en montrer une vingtaine d’étoiles. Avec une lunette ou un télescope, utiliser le plus faible grossissement afin d’avoir le plus grand champ apparent.

Carte amas de Coma

carte pour localiser l’amas de coma
(réalisée avec le logiciel libre Cartes du Ciel/Skychart)

Télécharger la carte au format PDF

 

Partager: