Construction monture azimutale

Le célèbre télescope Newton de 114 mm sur monture équatoriale est l’instrument d’observation le plus vendu dans le monde juste devant l’éternelle petite lunette azimutale de 60 mm. Longtemps considéré comme l’instrument des passionnés peu fortuné, il est devenu au fil du temps et des baisses de prix un instrument d’initiation. Avec une ouverture de 114 et une focale de 900 mm pour la majorité des modèles commercialisés (114/900 ou 114/910 – tube long), il a l’avantage de la polyvalence pour l’observation planétaire et du ciel profond.

Avec une focale de 450 ou 500 mm (114/450 ou 114/500 – tube court), il est plus apte à l’observation du ciel profond car il permet de plus faibles grossissements donc un champ réel plus large. Et avec une de focale de 1000 mm (114/1000 – tube court catadioptrique, il s’agit en fait d’un 114/500 avec une lentille de Barlow monté dans le porte oculaire qui double la focale), il est plutôt adapté à l’observation planétaire et la faible longueur de son tube optique le rend moins encombrant et moins susceptible aux vibrations de la monture.

En effet sur ce type d’instrument, la monture équatoriale est le point faible car la majorité des instruments commercialisés sont équipés d’une monture EQ 2 ou équivalent, ou pire encore mais plus rare d’une monture EQ 1 pour en réduire le prix de vente. Si l’EQ 2 est en limite de charge pour une tube long mais correcte pour un tube court, la monture EQ 1 est à la peine pour tous les tubes 114. De même, certains de ces instruments sont équipés de trépieds sous-dimensionnés, ce qui aggrave encore plus les désagréments. Enfin quelques grands fabricants commercialisent des 114/900 sur monture EQ 3, EQ 4 ou équivalent à la stabilité bien meilleure, mais leur prix de vente beaucoup plus élevé n’en font plus des instruments d’initiation et à la portée de tous.

Face à ce défaut récurent de stabilité du 114/900 – EQ 2 que possède notre astro-club, il a été décidé de modifier cet instrument afin de rendre son utilisation plus simple et plus efficace. Après trois prototypes, la monture équatoriale EQ 2 a été remplacée par
une monture azimutale type Dobson en bois de fabrication artisanale ainsi que le trépied EQ 1 sous dimensionnés. Pour les possesseurs de télescope Newton de 114 ou bien encore de 76, 90 ou 130 mm qui ne sont pas satisfait de la frêle monture équatoriale qui équipe leur instrument, nous proposons le descriptif de la monture et du trépied que nous avons réalisé et qui est à la portée de tous les bricoleurs pour un coût très réduit (moins de 30 €). De même pour les personnes qui souhaitent acquérir à moindre coût un instrument de ce type, un tube optique d’occasion coûte entre 40 et 100 € pour un diamètre de 114 ou 130 mm, avec ou sans chercheur et oculaires. Enfin il existe dans le commerce quelques rares Dobson 114/450 ou 114/900 avec monture
azimutale en bois au même prix que leur équivalent équatorial qui peuvent intéresser les non bricoleurs.

DESCRIPTIF DE LA MONTURE ET DU TREPIED
– La monture est constituée d’un « U » confectionnée dans une latte de volet assemblé par deux équerres en profilé d’aluminium.
– Un plateau en bois aggloméré avec revêtement plastifié d’un coté sur lequel est fixé la base de la monture à l’opposé du plastifié.
– Un second plateau sans revêtement plastifié reçoit sur sa partie supérieure, 3 patins de glissement en « Nylon » positionnés à 120° sur le bord extérieur, sur lequel tourne librement autour d’un axe le premier plateau et la fourche.
– Deux tourillons usinés dans du PVC massif sont fixés à l’aide de vis sur le collier du tube optique. Le collier d’origine ne permettant pas ce montage, un deuxième collier a permit un montage en n’assemblant que leurs parties inférieures.
– Les deux branches du « U » sont usinées dans leur partie supérieure pour former un demi pallier recouvert de feutrine adhésive afin de faciliter le glissement. Elles reçoivent les deux tourillons qui supportent le tube, permettant son déplacement en hauteur.
– Un frein constitué d’un fer plat recouvert du coté intérieur de feutrine adhésive, fixé sur une branche de la monture et relié au centre d’un tourillon par une vis plus ou moins serrée pour faire varier la force du freinage.

Dimensions : (en cm)
– Branches du U : 50 X 10 X 2,3
– Écartement des branches du U : 21
– Plateaux : f 20 épaisseur 2
– Tourillons : f 8 cm épaisseur 2,2
– Pieds : 60 X 6 X 4,5

 

 

La monture Dobson étant plutôt basse, afin d’observer dans une position correcte et sans être à genoux, la réalisation d’un trépied a été nécessaire puisque le trépied d’origine était sous-dimensionnée.

Trois supports en aluminium vissées sous le plateau inférieur sert alors d’embase.

Ils reçoivent les 3 pieds fabriqués à partir d’un linteau en bois et retenu à mi-hauteur environ par un ensemble d’équerres et des fers plats vissés et reliés entre-eux.

Enfin une petite poignée a été montée à l’avant du tube optique permet de faciliter son déplacement donc le pointage de objets célestes

Partager: