M42 (et M43) – Grande nébuleuse d’Orion

La Grande Nébuleuse d’Orion fut découverte en 1610 par Nicolas-Claude Fabri De Peirsec qui remarqua le premier son aspect nébuleux alors qu’elle avait été identifiée auparavant par Ptolémée, Tycho Brahe et Johann Bayer comme une grosse étoile au contour mal défini. Située au cœur de la constellation d’Orion, c’est une nébuleuse à émission réflexion de couleur verte qui est la partie principale d’un nuage de gaz et de poussière appelé le « nuage d’Orion qui s’étend sur plus de la moitié de la constellation, et dont font aussi parti entre autres M 43, M 78 et la célèbre nébuleuse de la tête de cheval. Elle s’étend sur 33 années lumières, elle contient aussi un amas ouvert de très jeunes étoiles appelées « amas du trapèze », et elle est située à 1500 ALde la Terre.

Observation :

M42

M42 – photo Nicolas Legatelois

Véritable joyau du ciel hivernal, sa magnitude de 4 et ses dimensions apparentes de 85 X 60 secondes d’arc font qu’elle est aisément visible à l’œil, sous la forme d’une grosse étoile floue au contour mal défini.

Une simple paire de jumelles permet de bien voir la nébulosité et de résoudre quelques étoiles en son sein. Une petite lunette de 50 à 60 mm d’ouverture avec un grossissement d’environ 30 fois permet de résoudre les quatre étoiles qui forment le trapèze et qui a donné son nom à l’amas ouvert dont elles sont issues. Un instrument de 100 mm montre sa forme caractéristique en oméga avec M43 sous la branche gauche de la célèbre lettre grecque, ainsi que sa couleur verdâtre.

A partir de 200mm d’ouverture, une multitude de détails apparaît, et la vision de cette nébuleuse devient tout simplement féerique. L’utilisation d’un filtre anti-pollution lumineuse type Oxygène 3 (O III) permet d’en augmenter les contrastes et de faire ressortir la nébulosité du fond du ciel noir, en revanche beaucoup d’étoiles de l’amas s’en retrouvent éteintes.

Carte_M42

carte pour localiser M42
(réalisée avec le logiciel libre Cartes du Ciel/Skychart)

 

Télécharger la carte au format PDF

 

Partager: