Nuit de l’antimatière – 1er avril 2019

Des chercheurs, dont un membre du club de la Girafe, vont animer une soirée grand public en lien avec l’astronomie. Il s’agit de « la nuit de l’antimatière« . Il s’agira d’expliquer ce que c’est que l’antimatière, et de discuter de pourquoi l’Univers est constitué de matière, et pas d’antimatière (en vérité on ne sait pas !). Cela se passera le lundi 1er avril à partir de 18H30, et jusqu’à plus faim…  On a prévu un buffet froid gratuit servi à 20H, mais il faut s’inscrire. Attention nombre de place limité.

L’inscription se fait via ce formulaire.

Cela se passera à l’Université de Caen, Campus 1, amphithéâtre  MRSH (Maison  de la recherche sur les sciences humaines).

L’événement est national: 18 villes en France seront connectées. Une visite virtuelle du centre de production d’antimatière du CERN (le plus grand accélérateur dans le monde) est également prévue.

Astronomie au collège

Comme tous les ans, nous avons organisé une matinée au collège Villey-Desmeseret à Caen. Étalée sur deux mercredis, nous avons fait découvrir aux élèves de cinquième notre passion. Il y quatre classes, nous avons donc du nous séparer en deux groupes.

Le premier mercredi la météo ne nous a pas permis d’observer, nous avons donc été en classe pour expliquer le fonctionnement des instruments et pointer des antennes de télévision. Puis un petit quiz nous a permis d’aborder certains fondamentaux de l’astronomie.

Le second, a été plus chanceux sur le point de la météo car nous avons pu montrer en situation nos instruments. Nous avons pu observer le Soleil lorsque ce dernier n’était pas caché par les nuages. Puis, nous sommes montés en classe pour le quiz.

Dans l’ensemble les élèves se sont montrés intéressés et actifs.
En l’absence de leur professeur, seuls quelques éléments ont perturbés leurs camarades, rendant le quiz moins attractif. La situation a été rapidement contrôlée
et la matinée a pu se dérouler sans encombres. Merci au Soleil d’avoir été présentAlain va nous montrer quelque chose… Pascal en pleine explication Alain et Lilian en pleine discussionEt oui, il y avait la queue Lilian a perdu Vénus….Alain explique la théorie de la relativité et c’est pas facile facile……

Transformation d’un télescope de type Newton intransportable en Dobson de voyage

J’ai eu l’occasion de récupérer un télescope de type Newton des années 80 avec le fameux tube en carton résiné, le truc complètement lourd et in-manœuvrable !

Ayant l’intention d’acquérir un télescope de type Dobson, afin de pouvoir sortir un peu la tête de l’ordi et de l’imagerie du ciel profond et ainsi renouer avec les bases fondamentales de l’observation, je me suis dis, pourquoi ne pas transformer ce télescope d’un autre age et lui donner une seconde jeunesse ?

Je vous propose un roman photo des principales étapes de sa transformation.

Continuer la lecture

Soirée d’observation du 22 février 2019

D’excellentes prévisions météo pour ce quatrième week-end de février sans cette fois-ci la présence de la Lune pour gêner l’observation des objets du ciel de l’hiver. Une soirée improvisée réservée uniquement aux adhérents du club qui pouvaient venir accompagnés.

Certains observateurs sont arrivés avant la tombée de la nuit pour installer leur matériel et ils ont ainsi pu voir Mercure dans le couchant. Un bel alignement de 19 instruments de 76 mm à 600 mm, dont 17 Dobson, sur le chemin goudronné qui mène à la chapelle Saint-Clair de BANNEVILLE SUR AJON. La belle nébuleuse d’Orion a été l’attraction principale de la soirée ainsi que la comète qui errait entre le Lion et le Cancer.

D’autres nombreux objets du ciel profond ont été observés avec beaucoup d’attention, comme les nombreux amas ouverts bien visibles dans le ciel hivernal, sans oublier les galaxies et autres nébuleuses planétaires. Les constellations avec leurs principales étoiles ont été montrées à l’aide d’un rayon laser vert homologué pour permettre aux débutants de se repérer dans le ciel étoilé.

Beaucoup d’adhérents sont aussi venus sans instrument et en ont profité pour regarder avec intérêt dans les télescopes mis aussi à leur disposition par les possesseurs des instruments présents, tandis que d’autres faisaient des photos à large champ avec des appareils photos sur simple trépied ou sur monture équatoriale motorisée. La soirée s’est terminée après le lever de la Lune avec des boissons chaudes et des petits gâteaux pour reprendre des forces avant le rangement du matériel. Une très belle soirée comme on les aime à la GIRAFE. (Photo Jeanne B)

PHOTOGRAPHIER DES OBJETS DU CIEL PROFOND SANS INTRUMENT D’ASTRONOMIE

Vous appréciez les photos d’astronomes amateurs, plus belles les unes que les autres prises et partagées par les adhérents et sympathisants de la GIRAFE. Vous aimeriez vous aussi vous lancer dans l’astrophotographie, mais la pratique vous semble trop compliquée et vous avez peur de ne pas pouvoir tout maîtriser. En effet il faut maîtriser le fonctionnement manuel de l’appareil photo, le fonctionnement du tube optique, de la monture souvent équatoriale avec mise en station polaire, mais aussi la technique.

Rassurez vous, c’est tout à fait possible de photographier quelques objets du ciel profond en s’affranchissant d’un instrument d’astronomie. Il ne reste plus donc qu’à maîtriser l’appareil photo et la technique.
C’est plus facile, rapide et rassurant pour les débutants et les résultats obtenus sont plutôt surprenant au vu du matériel utilisé. Les Dark, Flat, Offset, empilage et prétraitement d’images sont très faciles à réaliser. Photographier des objets du ciel profond sans instrument d’astronomie est à la portée de tous et toutes, et sans accessoire onéreux. Alors pourquoi ne pas essayer et vous lancer en suivant pas à pas la procédure décrite en cliquant sur le lien suivant : Photos sans télescope

Soirée du vendredi 15 février 2019

La soirée de ce vendredi 15 février 2019, était totalement improvisée et Olivier a bien fait de nous la proposer. Les différents sites météo prévoyaient tous un ciel sans nuages. Certes, la Lune était bien présente. Mais en Normandie, si on attend que toutes les conditions soient optimales, on ne sort que deux fois par an et encore.

Le but secret d’Olivier était de voir la fameuse comète C/2018 Y1 Iwamoto, dont on parle ces jours-ci dans les milieux de l’astronomie.
Et bien, le bougre a réussi l’exploit de nous la montrer dans son télescope. L’objet est petit, peu lumineux, mais nous avons pu observer cette petite ligne bleue/verte .
(Ou alors, nous avons été victimes d’une hallucination collective!).

A la cote 112, nous étions bien une quinzaine avec ou sans instruments, et évidemment d’autres objets ont pu être observés comme M42, incontournable à cette époque. Des amas ouverts, comme le double amas de Persée ou encore le désormais célèbre amas du ‘hibou’.

Nous avons pu aussi observer des objets difficiles à cause de l’éclairage de la Lune, comme les galaxies M81 et M82 et pour les plus téméraires la galaxie d’Andromède.
(toujours aussi belle, heu je voulais dire toujours aussi …….pareille que d’habitude)

La Lune fut aussi scrutée, filtre gris foncé obligatoire, et avec la caméra de Nicolas et mon télescope motorisé.
Nous avons effectué des vidéos de notre astre Séléné. Des images vont suivre…

La soirée s’est terminée vers minuit, nous avons eu très peu de nuages. La luminosité de la Lune était peu propice au ciel profond, mais chacun des participants est parti content d’avoir pris part à cette soirée et c’est bien là l’essentiel.


image prise vendredi soir