Ateliers de la Girafe

L’astronomie est une science et non un divertissement, même si elle procure beaucoup de plaisir. Observer dans un télescope ce n’est pas comme aller au cinéma. Nous ne pouvons pas poser notre regard sur l’univers comme s’il s’agissait d’un film à grand spectacle avec ses acteurs, ses décors et ses scénarios. L’observation n’est pas une fin en soi. Son but est de comprendre, s’interroger, questionner tout en contemplant ce que la voûte céleste a de plus beau à nous offrir. Mais toutes ces « choses » qui semblent insignifiantes pour les débutants, car à peine visibles sous la forme de « boule de coton » à l’oculaire de nos télescopes, ne peuvent avoir d’intérêt pour ceux qui les regardent que si ils ont un minimum de connaissances et de culture en astronomie pour apprécier à leur juste valeur ce qui est observé. De plus il est important de savoir correctement utiliser son matériel astronomique afin d’observer dans les meilleures conditions possibles.

C’est pourquoi la GIRAFE propose en ce printemps 2019 deux ateliers pratiques ouverts à tous et à toutes afin d’aider les débutants dans la pratique de leur passion céleste :

    • Initiation à l’utilisation d’un instrument d’observation, le vocabulaire, les accessoires et des conseils d’achats.
      Le samedi 27 avril 2019 de 14 H 00 à 18 H 00 à la mairie de Sommervieu dans le cadre des Sommer’Sciences. Sur réservation sur le site de la GIRAFE, rubrique « Contact », gratuit pour les adhérents de la GIRAFE, 15 € pour les non adhérents et 10 € pour les habitants de Sommervieu.
    • Les bases de l’astronomie et de mécanique céleste pour mieux comprendre l’observation astronomique, mais aussi le vocabulaire ainsi que diverses notions importantes.
      Le samedi 15 juin 2019 de 14 H 00 à 17 H 00 à l’annexe de la MJC TANDEM, rue du Cheminet à CAEN LA MALADRERIE. Sur réservation sur le site de la GIRAFE, rubrique « Contact », gratuit pour les adhérents de la GIRAFE et 10 € pour les non adhérents.

Inscription à l’adresse suivante en précisant le ou les ateliers auxquels vous souhaitez participer : astroclublagirafe@gmail.com

Succès de la projection du film documentaire « Télescope intérieur »

La projection du film-documentaire « Télescope intérieur, une œuvre spatiale d’Eduardo Kac » à la bibliothèque Alexis de Tocqueville à Caen s’est très bien passée mardi dernier, il avait environ 80 personnes qui étaient présentes.

Les spectateurs se sont sentis en apesanteur lors de la séquence finale à bord de l’ISS, durant laquelle la caméra elle même flottait en apesanteur !

Photo: Romain Novarina

Sommer’Sciences – Soirée Astro

Samedi 27 avril 2019, la GIRAFE participe à des animations scientifiques à Sommervieu près de Bayeux.

Animations ouvertes à tous et à toutes, gratuites et sans réservation sauf pour l’atelier d’initiation.

À LA SALLE DES FÊTES

OZOBOT de 14 H 00 à 17 H 00 par Planète Sciences (GRATUIT)

POLICE SCIENTIFIQUE de 14H 00 à 17H 00 par Planète Sciences (GRATUIT) http://www.planete-sciences.org/normandie/?s=police+scientifique

PLANÉTARIUM de 14H 00 à 17H 00 par Planète Sciences (GRATUIT) http://www.planete-sciences.org/normandie/lespace/

GRAVITRAX de 14H 00 à 17H 00 par SommerGeeks (GRATUIT)

RÉALITÉ VIRTUELLE de 14H 00 à 17H 00 par SommerGeeks (GRATUIT)

QUIZ ASTRONOMIQUE de 20H 30 à 22H 00 par l’Astroclub de la Girafe (GRATUIT)

OBSERVATION DU SOLEIL de 14 H 00 à 17 H 00 par l’astroclub de la GIRAFE(GRATUIT) sur le terrain situé à coté de la salle des fêtes

OBSERVATION DU CIEL ÉTOILÉ à partir de 22 H 00 par l’Astroclub de la Girafe (GRATUIT) sur le terrain situé à coté de la salle des fêtes

À LA MAIRIE

INITIATION A L’UTILISATION D’UN TÉLESCOPE ET CONSEIL POUR L’ACHAT D’UN PREMIER TÉLESCOPE de 14 H 00 à 18 H 00(gratuit pour les adhérents de la GIRAFE, 15€ par personne dans la limite de 20 participants et 10€ pour les Sommerviducasses. Inscription à l’atelier pour débutant via astroclublagirafe@gmail.com

Pour plus d’infos :

Mairie de Sommervieu : 02.31.21.74.96.

Cédric CAHU (adhérent de la GIRAFE et adjoint au maire de Sommervieu) :
cahu-cedric@orange.fr

Projection du Film documentaire « Télescope intérieur »

Une projection du film « Télescope intérieur, une œuvre spatiale d’Eduardo Kac » sera organisée à la bibliothèque Alexis de Tocqueville le mardi 16 avril à 17h à CAEN.

La projection sera suivie d’une rencontre avec le réalisateur Virgile NOVARINA.
Entrée libre

Lors de sa mission scientifique comportant une soixantaine d’expériences, l’astronaute Thomas Pesquet a également réalisé la première performance artistique de l’Espace : une œuvre conçue pour l’apesanteur par l’artiste Eduardo Kac. Un film de Virgile Novarina retrace cette aventure spatiale et poétique.

Depuis une dizaine d’années, l’artiste américain Eduardo Kac se demande quelles formes d’art spécifiques pourraient exister dans l’Espace, sans pour autant transposer une œuvre d’art réalisée sur Terre : Quelles nouvelles expériences artistiques et poétiques l’apesanteur pourrait-elle permettre ? Ses réflexions l’ont conduit à créer une forme en trois dimensions, n’ayant ni haut ni bas et porteuse de nombreuses significations différentes selon l’angle sous laquelle elle est vue. Une œuvre pensée pour flotter dans l’espace avec son spectateur, lui aussi en apesanteur…

Cette démarche a tout de suite séduit Thomas Pesquet, qui a accepté de réaliser cette expérience artistique lors de son séjour de six mois à bord de la Station Spatiale Internationale. Un film de Virgile Novarina intitulé « Télescope intérieur, une œuvre spatiale d’Eduardo Kac » retrace toute cette aventure, depuis l’atelier d’Eduardo Kac à Chicago jusqu’au module Colombus de la Station Spatiale Internationale, en passant par le centre d’entrainement des astronautes de Cologne en Allemagne, et par le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan.

Auparavant, des œuvres d’art avaient déjà été apportées dans l’Espace, mais cette fois, il s’agissait de créer une œuvre nouvelle à bord de la Station Spatiale Internationale, une œuvre qui ne prend son sens que dans cet environnement si particulier. Composée de matériaux très simples et disponibles à bord de la station, « Télescope intérieur » consiste en un découpage et un assemblage de deux feuilles de papier, qui en flottant symbolisent à la fois une petite station orbitale, un télescope, un personnage au cordon ombilical coupé, et le mot « MOI », représentant le Moi de l’humanité libérée de la gravité. Une œuvre multi-facettes dégageant une grande force poétique dès l’instant où Thomas Pesquet la lâche face à la caméra et vole avec elle jusqu’à la Cupola, le lieu privilégié d’observation de la Terre.

Rarement un film a si bien montré la naissance d’une œuvre. Dans une dramaturgie à la fois très construite et rêveuse, Virgile Novarina nous fait découvrir étape après étape les enjeux de cette œuvre, participer aux questionnements de l’artiste et de l’astronaute, pour finalement aboutir à une séquence silencieuse et magistrale : Thomas Pesquet et « Télescope intérieur » flottent en apesanteur et la caméra, elle aussi en apesanteur, libère également les spectateurs de la gravité. Grâce à la magie du cinéma et au potentiel poétique de l’œuvre, ce film nous transporte vers de nouveaux horizons.

Bande annonce du film : Télescope intérieur, une œuvre spatiale d’Eduardo Kac

(35′, Virgile Novarina, 2017, Observatoire de l’Espace du CNES)
Avec Eduardo Kac, Thomas Pesquet, Gérard Azoulay, Hugues Marchal et Thierry Duquesne. Réalisation Virgile Novarina. Une production de l’Observatoire de l’Espace du CNES, avec le concours de l’ESA et le soutien de la fondation Daniel et Nina Carasso.

Soirée d’observation du 29 mars 2019 à Banneville sur Ajon

Un début de printemps bien ensoleillé avec des températures clémentes en journée et fraîches le matin et des nuits étoilées, ce qui n’est hélas pas toujours le cas en Normandie avec trop souvent une météo maussade en cette période de l’année. Alors pour ce dernier week-end de mars, l’espoir était grand de pouvoir observer le ciel étoilé de fin d’hiver et de début de printemps. Le vendredi soir avait été choisi afin de pouvoir reporter la soirée au samedi en cas de météo défavorable. Les prévisions météo étant identiques pour ces deux soirées, la journée du vendredi a donc été maintenue même si de gros nuages bas masquaient partiellement la voûte céleste. Arrivé sur place à l’heure du rendez-vous, une exposition de peinture se tenait dans la chapelle, ce qui a permis à certains d’entre nous d’en profiter.

Si une légère brume faisait son apparition de temps en temps, le ciel était très peu turbulent malgré la présence régulière de gros nuages bas. Les images des objets du ciel profond étaient très bonnes même dans mon Dobson de 400 mm. La belle nébuleuse d’Orion a encore été l’attraction du début des observations, tout comme l’amas M41 sous Sirius. Mais la priorité des observations était les objets du ciel de printemps avec le trio du lion bien visible et facile à repérer dans les pattes arrières du fauve. Les galaxies du Tourbillon M51, de l’œil noir M64 et du sombrero M104 ont été bien scrutées, tout comme l’amas globulaire M3.

Cette liste d’objets observés pour cette soirée n’est pas exhaustive car d’autres objets stellaires ont aussi été pointés par la dizaine d’observateurs présents. Pour les girafons débutants, l’amas ouvert du hibou NGC457 a encore fait son effet et reste un bel objet d’initiation à l’observation du ciel profond. La soirée s’est terminée vers minuit après la traditionnelle collation pour reprendre des forces pour le rangement…

Débuter en photo du ciel profond – Prises de vue et matériels

Voici le premier tutoriel de la série Se lancer dans l’Astrophotographie du ciel profond à moindre coût !

Ce 1er tutoriel porte sur l’acquisition des images. Dans ce tutoriel, je vous présenterai le matériel que j’utilise et les différents types d’images qui sont nécessaires de faire pour réduire les défauts intrinsèques liés aux capteurs numériques.

Le tuto (PDF)