Tutoriel Montage photo en chapelet

Voici quelques conseils avec des images de notre astronome préféré de San Francisco originaire du Bocage Virois.

Nicolas L. est un amoureux de la lune. Il aime faire des photos de paysages urbains avec le lever ou coucher de lune. Lors des périodes proches de la pleine lune ou de la nouvelle lune (petit croissant), il note les angles de levers (ou coucher) de l’astre pour trouver le meilleur endroit pour une belle photo.

Il est spécialiste des montages en chapelet des éclipses et des transits de l’ISS.

Le 7 mai, il a pu depuis son domicile photographier le passage de l’ISS devant la lune.

Retrouvez son Tutoriel chapelet dans la rubrique tutoriel astrophoto.
Pour notre plus grand plaisir, il prépare un prochain tutoriel qui s’intitulera « photographier l’ISS avec un téléobjectif ou un instrument astronomique ».

Pourquoi toujours éclairer la nuit ?

L’Astro-Club de la Girafe soutient depuis de nombreuses années les démarches pour réduire les nuisances lumineuses, notamment celles qui sont menées par l’ANPCEN (Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes).

En cette période de confinement, la question de l’intérêt de laisser l’éclairage allumé toute la nuit se pose d’autant plus. À cet effet, l’ANPCEN a initié une démarche de sensibilisation des élus et de la population pour encourager l’extinction ou tout au moins la diminution des périodes d’éclairage. Vous trouverez en téléchargement un modèle de lettre pour sensibiliser vos élus locaux. Version Courrier PDF ou Courrier word

La presse locale a fait paraitre plusieurs articles sur ce sujet :

Si cette cause vous semble pertinente, nous vous invitons également à prendre connaissance des pétitions suivantes :

Transit de Mercure devant le soleil

Photo du transit de Mercure de 2016 : source site internet de futura sciences

Lundi 11 novembre, la plus petite planète du système solaire passera devant le Soleil. Parmi les astres importants que nous pouvons voir passer devant notre soleil, on compte la Lune qui entraîne les éclipses de soleil et seulement deux planètes situées entre la terre et le soleil : Mercure et Venus. Ce phénomène se nomme alors un transit en astronomie.

Le petit point environs 200 fois plus petit que le disque solaire que nous pourrons observer si les nuages veulent bien nous le permettre sera la planète Mercure. Nous ne pouvons que vous encourager à observer ce phénomène puisque le prochain transit de Mercure visible depuis la France métropolitaine aura lieu en 2032.

Bien entendu, dès qu’il s’agit d’observer le soleil, il faut prendre pour toutes les précautions nécessaires pour suivre l’événement en toute sécurité ! Il faut équiper son instrument d’un filtre du même type que ceux utilisés pour les éclipses de soleil.

En Normandie, il sera possible d’observer le début du passage et le maximum (distance minimale entre le centre de Mercure et le centre du Soleil). Cependant, la suite du passage, et sa fin, ne seront pas observables car le Soleil sera couché.

Mercure apparaîtra sous forme de point noir, représentant seulement environ 0.5% du diamètre du Soleil. Il faudra donc un télescope grossissant au moins 50 fois pour la voir.

Sur l’agglomération caennaise, l’Asnora organise une manifestation grand public ouverte à tous dans l’enceinte du château de Caen (à côté de la salle de l’échiquier) de 13h au coucher du soleil. Des astronomes amateurs seront présents pour expliquer et permettre d’observer le phénomène dans leurs instruments.

Atelier Traitement d’images avec SIRIL

Samedi dernier, nous étions huit membres à avoir répondu présent pour le premier atelier de traitement d’images proposé par Philippe.
La taille du groupe était idéale pour bénéficier des conseils avertis de l’un des spécialistes de notre club sur le sujet. Philippe a commencé par nous montrer comment utiliser ce logiciel en manuel. Pas à pas, nous avons tous suivi les étapes sur nos propres ordinateurs pour additionner les différents types d’images (images brutes, darks, flats et offsets) nécessaires la réalisation d’une belle image du ciel profond en traitant des clichés de M42, la belle nébuleuse d’Orion. Puis Philippe nous a fait découvrir la simplicité des scripts qui automatisent énormément le travail. Enfin, nous avons découvert la possibilité de réaliser des traitements pour aligner des images de comètes et gagner ainsi en signal d’information grâce un script. Philippe nous a remis également d’autres scripts et tutoriels pour faire des traitements d’images planétaires. Il ne nous reste plus qu’à pratiquer un peu pour apprivoiser ce logiciel très puissant et efficace. Une séance de rattrapage et/ou de perfectionnement est prévue le samedi 23 novembre pour les personnes intéressées.