Lundi 5 décembre 2022 : Observation planétaire à la cote 112

Ce jour là, les éphémérides prévoyaient une occultation d’Uranus par la Lune de 17h41 à 18h16. Pour l’observer, Pascal nous avait proposé de nous retrouver à la cote 112 entre 17h et 17h30. Arrivé le premier, au bout de quelques minutes je commençais à douter de mon optimisme car sous le ciel encombré de nuages les éclaircies étaient rares. Mais l’arrivée de Pascal au moment où je posais le tube de mon Dobson sur son socle, ressuscita l’espoir. Il fut suivi d’Alain puis d’Anne Marie. En plus du Newton trois lunettes furent mises en place, et les éclaircies commencèrent à se faire plus rapprochées et plus longues. Le décompte des minutes commença pour observer Uranus disparaissant derrière la Lune. Pas de chance, Une série de gros nuage effaça la Lune dans nos oculaires.

Nous nous sommes consolés de cet échec par la certitude qu’il nous aurait été impossible de voir Uranus dans la lumière encore bien bleue du ciel crépusculaire. Il ne restait plus qu’à attendre la réapparition de la planète, et pour tromper cette attente en plus de la Lune elle-même, nous avons pu observer Jupiter et trois de ses satellites : à droite dans mon oculaire, Ganymède, à gauche Io qui sortant de derrière sa planète mère en semblait très proche, et enfin Europe. Quant à Callisto qui était invisible, il se trouvait derrière Jupiter si l’on en croit notre Guide du ciel. Et le décompte des minutes repris pour voir Uranus émerger du limbe Lunaire. Les éclaircies devenaient plus longues et plus fréquentes.

A 18h16 rien n’apparut, et les minutes passant, toujours rien. Malgré notre insistance, de cette parasite clarté grise qui entourait la Lune nous ne distinguions pas une seule étoile et encore moins le petit point bleuté d’Uranus que nous attendions. Le ciel était encore trop clair pour permettre à la faible luminosité d’Uranus de parvenir jusqu’à nous, et/ou, elle était noyée par la vive clarté de la Lune.

Après quelques minutes écoulées, il fut décidé de replier le matériel, mais avant nous n’avons pu résister à retrouver Jupiter entre les nuages. Nous avons pu constater une petite augmentation de la distance entre Io et Jupiter. Malgré l’impossibilité d’avoir pu observer l’occultation d’Uranus nous ne pouvons conclure que ces quelques heures furent un échec. Nous avons au moins eu le plaisir de redécouvrir le relief d’une Lune gibbeuse, et d’observer Jupiter.

Lilian L.

Éclipse partielle de soleil – 25 octobre 2022

Retour en images sur l’eclipse partielle de soleil qui était visible en Normandie ce 25 octobre avec des photos et animations réalisées par les membres du club.

Montage réalisé par Philippe avec un APN Canon 500D sur une petite lunette de 80/420 et filtre AstroSolar polymère qui donne cette couleur très orangée.

Montage réalisé par Guillaume
Prise de vue :
Instrument : Télescope C8 + filtre pleine ouverture Eclipsmart + réducteur de focale F/6.3 + Crayford Sky Optic – Monture AZEQ6.
imageur : APN EOS 77D . 65 poses de 1/80 à 1/200 à 100ISO selon le degré de nuages …
L’animation correspondante:

traitement : animation de 54 images avec le logiciel PIPP.

Animation de Vincent:

Montage réalisé avec un canon 2000D astrodon avec un objectif 150-600mm Sigma sur Star adventurer 2i avec feuille astrosolaar et filtre duo narrowband.

Jour de la nuit – samedi 15 octobre


La GIRAFE participe à nouveau cette année au « Jour de la Nuit » événement national destiné à sensibiliser le public ainsi que les élus sur la pollution lumineuse et de ses effets néfastes.

Une animation se tiendra à Carville dans le bocage virois, à la demande de l’association ATVS qui a sollicité à nouveau la GIRAFE afin de faire découvrir à ses adhérents ainsi qu’au public des alentours de Vire, les joyaux du ciel étoilé.

Une seconde animation est prévue à Sommervieu, une commune située à coté de Bayeux et qui œuvre déjà depuis plusieurs années à la réduction de l’éclairage nocturne.

L’Asnora participera à l’événement organisé au Parc de la Fossette par la ville de Caen.

Retrouver les événements organisés près de chez vous sur agirpourlenvironnement.org

Lucien RUDAUX (1874-1947)

A la veille des journées du patrimoine, nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir un astronome normand peu connu. Lucien RUDAUX « l’astronome de Donville », fut un brillant amateur de sciences dont la notoriété a largement dépassé les limites de l’Hexagone durant la première moitié du XXe siècle. Un homme touche à tout, passionné d’astronomie, de météorologie, de physique du globe ou encore de spéléologie. Il était peintre, photographe, cinéaste et explorateur et surtout totalement dévoué au partage des connaissances.

Une exposition lui est actuellement dédiée aux archives départementales de la Manche à St Lô.
Entrée libre et gratuite du lundi au vendredi de 9h à 17h jusqu’au 23 décembre 2022. www.archives-manche.fr

Vous pourrez découvrir également ce personnage haut en couleur, passionné et inspirant dans un très beau film de Vincent POUCHAIN intitulé « Lucien Rudaux, l’éclipsé ». Il est actuellement visionnable en replay sur France 3

Enfin, nous vous invitons à lire ou relire un article sur ce grand homme paru dans le Girafe Infos de janvier 2014 – Lucien RUDEAUX

Extrait de sa bibliographie :
« Ce qu’on voit dans le ciel, notions pratiques d’astronomie » chez Garnier en 1915
« Manuel Pratique d’Astronomie » publié en 1925, chez Larousse
« Sur les autres Mondes » publié en 1937 chez Larousse, réédité en 1989
– « La Lune et son histoire«  ouvrage publié aux Nouvelles Éditions Latines en 1946

Occultation d’Uranus par la Lune

Dans la nuit du mercredi 14 au jeudi 15 septembre, autour de minuit, notre voisine la Lune occulte la lointaine planète Uranus. Ce phénomène est dû à la différence de vitesse de déplacement apparent de ces deux astres sur la voûte céleste. Différence faible certes, mais facilement perceptible avec un instrument d’observation. En effet, la terre tourne autour de son axe polaire en 24 heures, la Lune fait un tour complet autour de la Terre en un peu plus de 27 jours et Uranus revient en opposition en à peine une année… Bref si les étoiles se déplacent toutes en apparence à la même vitesse, ce n’est pas le cas des planètes et encore plus de la Lune.

Le rapprochement d’une lointaine planète avec la Lune est donc l’occasion de faciliter sa localisation et ainsi de pouvoir observer en limitant le risque de prendre une étoile pour la planète. Une occasion donc à ne surtout pas manquer si le ciel est bien dégagé.

OBSERVATION : (indications données en heure légale pour CAEN) Début de l’occultation : 14/09 à 23 H 25 – Azimut = 77 et Hauteur = 12°
Fin de l’occultation : 15/09 à 0 H 15 – Azimut = 86° et Hauteur = 20° Durée de l’occultation : 50 minutes

Pour en savoir plus, consulter la fiche :

Ocultation Uranus par la Lune

Belle observation

Mythologie des constellations

Pour les fans d’astronomie et de mythologie, voici un intéressant document produit par Tituan, membre du club:

« S’il est une chose que tout le monde apprécie, c’est de contempler la voûte céleste dans un lieu dégagé, à la mer, ou loin des villes. Ce guide a pour vocation celle de conter le ciel plutôt que de simplement le montrer. A chaque constellation correspond un petit récit fondé sur un travail de recherche sur les constellations et la mythologie antique grecque. Les histoires sont courtes, pour être plus accessibles à l’écoute, mais suffisamment étoffées pour en garder le sens mythique. Ces quelques récits permettront, je l’espère, en compagnie d’une carte du ciel et d’amis, de s’oublier quelques temps pour imaginer les constellations et entrevoir notre monde tel que pouvaient le concevoir les grecs trois milles ans plus tôt.

Par Tituan ALLAIN »

Le Guide Parfois Trop Court, Mais Souvent Trop Long, De La Mythologie Grecque Des Constellations (pdf)